Energie du vent

L’énergie du vent : l’éolienne

L’Europe est le 1er producteur mondial d’électricité d’origine éolienne. Elle est suivie de loin par l’Amérique du Nord et par l’Asie.

En altitude, les vents sont cinq fois plus puissants qu’au sol. Appelée aussi « énergie du vent », la solution des éoliennes est la plus utilisée en Europe. Mais c’est une source d’énergie qui dépend du vent. Les éoliennes génèrent des forces mécaniques ou électriques. Le soleil chauffe inégalement la Terre, ce qui crée des zones de température et de pression atmosphérique différentes tout autour du globe. De ces différences de pression naissent des mouvements d’air appelés vent.

L’énergie éolienne est produite par des aérogénérateurs qui captent à travers leurs pales l’énergie cinétique du vent et entraînent un générateur qui produit de l’électricité. Une éolienne de 2MW fournit de l’électricité pour 2000 personnes chauffage compris.

 Une éolienne est composée de 4 parties :

  • le mât
  • l’hélice
  • la nacelle qui contient l’alternateur producteur d’électricité
  • les lignes électriques qui évacuent et transportent l’énergie électrique (lorsqu’elle est raccordée au réseau)

Il existe 2 sortes d’installations éoliennes, en fonction de leur situation géographique et de la superficie disponible.

En ferme

Une ferme éolienne, ou parc éolien, est constituée de 3 à 10 machines distantes entre elles d’au moins 200 m. La production d’électricité, la plupart du temps achetée par EDF à son producteur, est acheminée par un câble jusqu’au réseau. Étant donné l’envergure des éoliennes, il faut disposer d’une grande superficie pour installer un parc éolien significatif.

En off-shore

Il s’agit d’un parc éolien implanté en mer, à environ 10 km des côtes, à des profondeurs allant jusqu’à 25 à 30 m. Il est raccordé au réseau terrestre par un câble sous-marin.