EcoAttitude vivre sa ville

EcoAttitude vivre sa ville autrement

L’accident de la route tout comme l’accident urbain ou péri-urbain ne sont pas une fatalité…

En ville, l’inattention peut provoquer des lésions irréversibles, voire tuer. Comme pour les accidents de la route, on peut distinguer deux grands types de pathologies fréquemment rencontrées chez les accidentés : les lésions cérébrales et les lésions médullaires. Les premières entraînent un traumatisme crânien plus ou moins important, tandis que les secondes ont pour conséquence grave la paralysie partielle ou totale du corps.

Les accidents ne bouleversent pas seulement la santé du blessé, mais aussi son environnement et sa vie sociale.

La vitesse influe considérablement sur le champ visuel. Ainsi, à l’arrêt, le champ visuel est de 180°, à 75 km/h il est de 75 ° et à 120 km/h… de 25° seulement ! Or, quand nous circulons, 96 % des informations sont perçues par la vue. Rappel :

  • À 45 km/h, un accident provoque des lésions.
  • À 60 km/h, un accident provoque des lésions graves.
  • À 80 km/h, un accident peut provoquer des lésions irréversibles, voire tuer.

La vitesse en ville est limitée à 50 km/h, mais certaines agglomérations ont opté pour la mise en place de « zones » ou de « quartiers 30 », réduisant ainsi la pollution sonore induite par les accélérations et le changement de régime du moteur.

La vitesse limite n’est pas la vitesse à atteindre, mais la vitesse maximale autorisée… Adaptez votre vitesse selon la configuration de votre ville ou de votre quartier.

Par ailleurs, en cas de dépassement inférieur à 20 km/h dans une zone limitée à 50 km/h, il vous en coûtera au moins 135 € d’amende et 1 point de retrait sur votre permis.

Le trottoir étant un lieu réservé aux piétons, l’amende pour stationnement illicite peut aller jusqu’à 35 €.